Faciliter l’Evacuation des Produits Agricoles

Dans le cadre du Projet d’appui au secteur agricole de Côte d’Ivoire PSAC, l’Ageroute a été chargée de la mise en œuvre d’une partie des activités relatives aux sous-composantes «Facilitation de l’accès aux marchés des produits des filières agricoles cibles ». Sa mission est la réhabilitation et l’entretien de routes rurales dans les Régions concernées par le PSAC. Elle devra aussi  définir une stratégie nationale d’entretien et de développement du réseau de routes rurales en Côte d’Ivoire.

Le but est de faciliter l’évacuation des spéculations agricoles cibles que sont le Cacao, l’Hévéa, le Palmier à huile, l’Anacarde et le Coton.

C’est un projet pilote sur une approche basée sur un Partenariat Public-Privé. Cette phase concerne la Région de la Nawa pour la filière du Cacao, les Régions du Sud-Comoé et de la Mé pour les filières de l’Hévéa et du Palmier à huile, les Régions du Gbèkè, du Hambol, et du Gontougo pour la filière de l’Anacarde et les Régions du Poro, du Tchologo et de la Bagoué pour la filière du Coton.

Au 31 décembre 2015, dans la zone Cacao, le taux d’avancement global des travaux était de 3,32%. Il s’agit du traitement par RLTPC des 154,25 Km de pistes rurales du Programme 2014.

Pour la Filières Palmier à huile et l’Hévéa, il y a deux Programmes (2013 et 2014). Les travaux de traitement des 153 Km de pistes rurales du premier sont en voie d’achèvement et devront être réceptionnés en début d’année 2016. Quant au second, l’ordre de service de démarrage des travaux a été notifié aux 12 entreprises attributaires des 12 lots, le 15 décembre 2015 pour le traitement par RLTPC des 300 Km de pistes rurales.

La maîtrise d’ouvrage déléguée de ces travaux est assurée par l’APROMAC et l’AIPH.

Dans les zones coton, il y a aussi deux programmes (2014 et 2015). Au 31 décembre 2015, le taux d’avancement global des travaux était de 46,77% pour les 278,68 Km de pistes rurales repartis en six lots. Le rapport provisoire d’études techniques détaillées est en cours de validation à la date du 31 décembre 2015 pour deuxième programme (185 Km de pistes).

 

La dernière sous-composante, à savoir, la Filière Anacarde, avait un taux d’avancement des travaux de 62,47% au 31 décembre 2015. Ce sont 370,5 Km de pistes rurales qui sont concernés.


Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB