Premier coup de pioche à Divo pour 2 projets à plus de 116 milliards de FCFA

Le vendredi 17 février 2017, en fin de matinée, ont été lancés officiellement par le Premier ministre, Amadou GON COULIBALY, les travaux de construction de l’axe Divo-Guitry-la Côtière et de renforcement de la section de la route nationale A2, comprise entre le PK 109 (autoroute du Nord) et Gagnoa, en passant par N’Douci, Tiassalé, Divo et Lakota. Des projets dont le coût total est estimé à plus de 116 milliards de FCFA, vont améliorer le trafic routier entre Divo et Yocoboué permettant par la même occasion le désenclavement de la ville historique de Guitry. ils vont améliorer aussi le trafic routier entre PK 109 (autoroute du Nord) et Gagnoa et vont contribuer au renforcement de la compétitivité de l’économie ivoirienne, améliorer le capital du réseau routier de la Côte d’Ivoire et participer notablement à l’essor économique et social du pays.

Le premier projet (bitumage du tronçon Divo-Guitry-Côtière), long de 76 km va coûter 54, 329 milliards de FCFA ; tandis que c’est une enveloppe de 61, 979 milliards de FCFA qui est affectée à la réalisation du second, a souligné le Ministre Amedé KOUAKOU KOFFI.

«Au nom de toutes les parties prenantes», le Ministre des Infrastructures Economiques a pris «l’engagement» de «garantir la qualité et la durabilité des ouvrages qui seront livrés à la fin des travaux».

Au-delà de ces 2 projets «majeurs», il s’est aussi engagé pour «l’ensemble» des projets routiers qui vont être réalisés partout en Côte d’Ivoire.

Afin «d’avoir un réseau routier de qualité, digne de l’émergence que voulons atteindre», a expliqué le Premier Ministre.

Le chef du gouvernement a par conséquent demandé aux structures en charge des projets, sous la supervision du ministère des infrastructures économiques, de «relever le défi» pour pouvoir «redonner» à ces régions et à la Côte d’Ivoire, «des routes plus sûres et plus durables».

Pour le cas spécifique du bitumage de la voie Divo-Guitry-Côtière, l’ouvrage va constituer une «véritable délivrance» pour les autorités administratives, les fonctionnaires et agents de l’Etat, les commerçants et les transporteurs mais surtout, «pour nos parents» qui «se heurtent quotidiennement aux difficultés d’écoulement de leurs produits vivriers et de rente, du fait précisément de l’état «désastreux» de la voie routière, a indiqué Roland Zapka Komenan, président du Conseil régional du Loh-Djiboua.

Dès lors, « (…) c’est le symbole du désenclavement d’un des poumons économiques de la région qui va ouvrir la voie à la redynamisation de toutes sortes d’activités économiques, industrielles et touristiques (…)», en facilitant «la fluidité» des biens et des personnes.

Sous la supervision de l'AGEROUTE en qualité de Maître d'Ouvrage Délégué, ces 2 projets routiers seront réalisés par l’entreprise PFO Africa pour un délai d’exécution de 36 mois (3 ans), chacun.

Les Ministres du Tourisme, Siandou Fofana, de l’Economie et des Finances, Adama Koné, de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l' Enfant, Mariatou Koné ainsi que plusieurs autres personnalités des régions du Loh-Djiboua, du Gôh et de l’Agneby-Tiassa impactées par ces projets, étaient à la cérémonie de lancement.



Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB