• Accueil
  • Actualités
  • News
  • Visite de chantier surprise du Ministre des Infrastructures Economiques, M. Amédé kOUAKOU KOFFI

Visite de chantier surprise du Ministre des Infrastructures Economiques, M. Amédé kOUAKOU KOFFI

Accompagné de ses collaborateurs, dont le Directeur Générale de l'AGEROUTE, le Ministre des Infrastructures Economiques, M. Amédé KOUAKOU KOFFI, était jeudi 02 février 2017, sur les chantiers de construction de la route Adzopé-Yakassé-Attobrou et de rénovation de la voie Akoupé-Kotobi-Bongouanou. En raison de la lenteur dans le travail des entreprises adjudicatrices, le Ministre s’est montré intransigeant. «(…) Je souhaite que les délais d’exécution des travaux soient respectés», a-t-il fait savoir.

Un souhait formulé, en considération du constat de terrain. En effet, la nouvelle route Adzopé-Yakassé-Attobrou, longue de 25 km, est actuellement à 20% du taux d’avancement pour des travaux qui ont démarré depuis mai 2016. Or, le délai d’exécution est de 12 mois.

Quant à la réhabilitation du tronçon Akoupé-Kotobi-Bongouanou (58 km), 30% des travaux ont été réalisés pour un ouvrage qui doit être livré l’an prochain.

Au-delà du délai, M. Amédé s’est voulu aussi clair sur la qualité du travail. «Vous devez faire en sorte que la qualité soit de mise. Ces routes ont été dimensionnées pour durer 20 ans et 15 ans comme (...). Je ne voudrais pas qu’avant ces périodes nous ayons à enregistrer de grosses défaillances sur ces routes. Prenez des dispositions pour que nous n’ayons pas de problème (…)», a-t-il averti.

Il a ajouté qu’il n’est «pas prêt à réceptionner des ouvrages souffrant de défaillances». C’est pourquoi, il se dit «même prêt à faire casser le goudron pour reprendre des travaux».

En somme, « cette visite de chantiers nous a permis de constater l’état d’avancement des travaux, mieux appréhender les blocages institutionnels, les financements et les lever. Le BNETD et le LBTP vont apporter leur expertise à travers un échange de techniques avec les entreprises commises à la construction des ouvrages. Toute chose qui permettra que les choses soient faites, selon les règles de l'art», a-t-il indiqué.

Il y aura toutefois «des contrôles inopinés», a-t-il prévenu.


Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB