• Accueil
  • Actualités
  • News
  • Le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly lance les travaux de réhabilitation de la route Bouaké - Katiola - Ferké

Le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly lance les travaux de réhabilitation de la route Bouaké - Katiola - Ferké

Le samedi 11 novembre 2017; lors du lancement officiel des travaux de réhabilitation du tronçon Bouaké - Katiola - Ferkessédougou, Le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, a annoncé «la fin d’un long calvaire pour les populations des régions traversées».

A en croire le chef du gouvernement, «les travaux s’inscrivent dans le cadre d’un important investissement d’entretien, de réhabilitation et de construction de routes et d’ouvrages structurants décidé par le Président de la République, Alassane Ouattara».

Le gouvernement à travers le Plan National de Développement (PND 2016-2020), inscrit comme quatrième axe stratégique, le développement des infrastructures afin d’améliorer la compétitivité de l’économie et d’assurer un développement inclusif.

 

L'ayant précédé dans son allocution, le Ministre des Infrastructures Economiques, Amédé Koffi Kouakou, a souligné que les travaux seront réalisés selon la technique de recyclage de chaussée.

Le revêtement de la voie sera composé de 6 cm de Béton Bitumineux (BB), de 12 à 14 cm de Grave Bitume (GB) et du recyclage en place sur une épaisseur de 20 cm de l’ancienne structure de chaussée avec apport de 2% de ciment. Cette structure est dimensionnée pour durer plus de 15 ans et est particulièrement adaptée au trafic lourd et intense que porte la route du Nord.

Il est a noté que le trafic sur le tronçon Bouaké - Kanawolo  est à 3 172 véhicules par jour dont 797 poids lourds dans les deux sens contre 2 630 véhicules dont 417 poids lourds enregistrés dans les 2 sens de l’axe Kanawolo - Ferkessédougou.

D'un montant total de 147 Milliards de FCFA, le projet est financé dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) à hauteur de 60,4 milliards de FCFA et par un prêt consenti par l'Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 71 milliards. L'Etat apporte un complément de 15,6 milliards.

Les travaux seront exécutés par deux groupements d'Entreprises françaises. Il s'agit de Bouygues TP/DTP/Colas Afrique/Colas Projets pour le lot 1 qui concerne le tronçon Bouaké - Kanawolo, et du Groupement Razel-Bec/Sogea Satom pour le lot 2 constitué du tronçon Kanawolo - Ferké. Les travaux dureront 24 mois en ce qui concerne le lot 1 et 22 mois pour le lot 2.

Selon l’Ambassadeur de France, Gilles Huberson, les appuis de son pays au secteur des infrastructures routières en Côte d’Ivoire représentent «un engagement cumulé de 347 milliards de FCFA».

La réhabilitation de ce tronçon contribuera à désenclaver les régions rurales, à fluidifier les échanges, à sécuriser les usagers et à renforcer les liens entre le Nord et le Sud. Ainsi, elle contribuera à la compétitivité de l'essor économique de la Côte d'Ivoire. 


Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB