16ème assises de l'AGEPAR

Patrick Achi: "la Côte d'Ivoire doit atteindre 13000 km de voies bitumées" Le Ministre Patrick Achi a rappelé que la voie de l'émergence passe par de bonnes routes. La Côte d’Ivoire doit doubler le volume de son réseau de voies revêtues. C’est à ce prix qu’elle atteindra l’émergence, selon le Ministre Patrick Achi qui avait ouvert le lundi 29 août 2016, les 16èmes assises de l’Association des Gestionnaires et Partenaires Africains de la Route (AGEPAR).

Ainsi, le total de voies bitumées devrait passer de 6 500 km à 13 000 à l’horizon 2020. Ceci passe par la prise en compte de plusieurs défis dont la qualification, la technologie, le choix des matériaux...

Le fait est «établi», au niveau de la plupart des pays africains que le développement des infrastructures routières, «sans équivoques, est certainement, l’axe majeur de l’émergence», selon Patrick Achi. En ce sens qu’il est «extrêmement facile de faire une corrélation entre le développement du réseau routier et la croissance du PIB, de l’industrie et d’un certain nombre de secteurs».

Les travaux de Yamoussoukro portent sur: « le rôle des infrastructures dans l’émergence des pays africains». Un thème bien à propos pour l’AGEPAR qui, selon son président exécuti, «a la confiance et la reconnaissance des gouvernants en Afrique et d’institutions africaines telles l’UEMOA, la CEDEAO et la Commission de l’Union africaine ainsi que d’autres institutions ailleurs dans le monde».

« L’émergence passe par des infrastructures de qualité, parmi lesquelles les routes pour accéder aux centres de santé, aux champs, aux écoles, (...)», a ajouté Cheick Oumar Diallo.

Les assises qui coincident avec la célébration des 20 ans de l’AGEPAR, prendront fin jeudi 1er septembre 2016. Les participants auront à échanger autour de 5 sous-thèmes à savoir: gouvernance et questions institutionnelles, conception géométrique et structurelle des chaussées, aménagement des ouvrages, financement des infrastructures et exploitation routière. En marge de la rencontre, des expositions et visites touristiques sont prévues. 82.000 km dont 6 500 km de routes bitumées.



Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB