4ème Pont d'Abidjan

Dans le but d’accompagner le développement Urbain de la ville d’Abidjan, le Ministère des Infrastructures Économiques a engagé, depuis des années, une réflexion générale sur les grands axes routiers à construire pour répondre aux exigences socio-économique. Il en est né le projet des transports urbains d'Abidjan (PTUA) duquel décolle la construction d'un pont sur la Baie du Banco, le 4ème d'Abidjan.

D'un montant de  131 191 400 000 F CFA HT, le projet permettra de désenclaver Yopougon et organiser la circulation dans Yopougon autour d’un axe structurant qui traverse tout le quartier d’Ouest en Est et qui permettra la mise en place d’un deuxième axe transversal Est-Ouest à l’intérieur de la commune qui désengorgerait les entrées Nord-Sud se connectant sur l’Autoroute du Nord. Aussi il Acheminera le trafic, à la sortie du Pont, sur le Plateau jusqu’à la limite est de ce quartier afin d’éviter l’encombrement du réseau actuel et assurer la continuité de la circulation en direction du Boulevard Mitterrand (transversale Est-Ouest au niveau de l’agglomération).

Sa mise en oeuvre se traduira par la construire d'une voie express reliant les communes de Yopougon, Attécoubé et Adjamé sur une longueur totale de 7,5 km. De façon spécifique, il s’agira de construire:

  • Une chaussée 2x3 voies y compris la réalisation des ouvrages de redressement (échangeurs) au croisement avec les voies principales existantes du côté de Yopougon sur une longueur de 4,025 km. Un viaduc sur la Baie du Banco d’une longueur de 0,794 km.
  • 3 échangeurs ou bretelles à la traversée du Bd de la paix (Echangeur de boribana:0,603 km, - Bretelle sud:0,540 km,  Bretelle nord:0,755 km).
  • Une chaussée 2x2 voies entre la fin de l’échangeur de Boribana et l’Indénié sur une longueur de 0,875 km.
  • Une trémie (tunnel) sur le Bd Nandjui Abrogoua.
  • Un aménagement du TPC (20 m) qui constituera une réservation pour le Projet de Transport Urbain d'Abidjan (TUA2).

Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB