VISITE DES CHANTIERS DU 4e et du 5e PONT D’ABIDJAN

Le Directeur Général Adjoint de l’AGEROUTE, Monsieur YAPO Calice, était dans la matinée de ce mercredi 05 mai 2021 aux côtés du Ministre Dr. Amédé Koffi KOUAKOU pour une visite de constatation de l’état d’avancement des travaux du 4e et 5e pont d’Abidjan ainsi que les chantiers des échangeurs de Yopougon Nouveau Quartier et du carrefour Indénié.

En plus du Directeur Général Adjoint de l’AGEROUTE, le Ministre était également accompagné de l’ensemble des Responsables des structures rattachées à son Département. Avec les Responsables des entreprises contractuelles, Dr Amédé Koffi KOUAKOU a fait l’état des lieux et notamment comprendre les niveaux de blocages en vue d’entrevoir des perspectives efficientes pour l’exécution des quatre chantiers visités.

Au terme de ces visites, le Ministre a accordé une interview aux journalistes présents.Le Ministre n’a pas caché sa satisfaction sur le niveau d’avancement des travaux malgré la persistance de la pandémie du COVID-19. Le Ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier a également indiqué avoir donné des instructions fermes aux entreprises contractuelles pour intensifier le rythme des travaux aux fins de tenir la livraison de ces ouvrages fortement attendus des abidjanais dans les délais requis.


Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

82000 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 82 000 Km de routes

2000 Milliards

Plus de 2 000 Milliards d'investissements

15 Millions

Plus de 15 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB