LE PROJET DE TRANSPORT URBAIN D'ABIDJAN (PTUA)

Depuis quelques années, le Ministère en charge des infrastructures routières a engagé une réflexion générale sur les grands axes routiers à construire dans le but d’accompagner le développement Urbain de la ville d’Abidjan, de renforcer la compétitivité de l’économie ivoirienne et d'offrir une meilleure mobilité et un cadre de vie sain pour répondre aux exigences socio-économique d'Abidjan.

En effet, de nombreux problèmes de fluidité routière minent le district d'Abidjan. Circuler confortablement à Abidjan depuis quelques années est d'une rareté pour l'usager. En particulier, la commune de yopougon avec plus de 2 millions d’habitants,  a une seule route de liaison avec le reste de la ville d’Abidjan « Autoroute du Nord ». Cette autoroute est fortement congestionnée aux heures de pointe et toute panne de véhicule est de nature à bloquer le trafic pendant des heures.  La commune de Cocody n'est pas en marge de cette situation avec les congestions qui s'intensifient sur le boulevard Mitterrand jusqu'à bingerville, sur le boulevard Latrille et par ricochet sur l'ensemble des voiries de la commune. En générale, c'est l'ensemble des 10 communes qui s'engorgent pour peu. Ainsi pour l'usager transitaire ou résidant, le constat est partagé, le district d'Abidjan s'identifie aujourd'hui comme un rouleau compresseur dans lequel la circulation est cauchemardesque. L'urbanisation n'arrive pas à suivre la rapidité grandissante de la population et du parc des voitures. 

Cette situation a une incidence négative sur les activités économiques de la capitale dite " 5 étoiles" et donc du pays. 

Afin d'apporter une réponse durable à cette situation défavorable, et s'appuyant sur la réflexion du Ministère en charge des infrastructures routières, l’Etat ivoirien a décidé de créer le projet de transport urbain d'Abidjan (PTUA) comprenant plusieurs projets. Le projet PTUA consistera essentiellement:

  • A la mise en place des infrastructures
  • A la construction du 4ème pont d’Abidjan avec son viaduc d’accès de 1400m et 7,2 km de routes 
  • Au dédoublement des routes de Dabou (19 km) et de la prison civile (23 km) 
  • A l'aménagement de la rocade Y4 (24,4 km) et prolongement du Boulevard Latrille (10,5 km)
  • A la Construction de 3 échangeurs sur le Boulevard François Mitterrand 
  • A la réhabilitation des feux tricolores de 90 carrefours
  • A l'appui à l'aménagement paysager et au planting d'arbres
  • A la libération des emprises des ouvrages notamment le déplacement des réseaux (eau, électricité, téléphone) et l'indemnisation des personnes affectées par le projet 
  • Et la gestion du projet et renforcement des institutions notamment l'Appui à la gestion urbaine et à la sécurité routière.

 


Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

82000 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 82 000 Km de routes

2000 Milliards

Plus de 2 000 Milliards d'investissements

15 Millions

Plus de 15 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB