Pont Henri Konan BEDIE (3ème Pont d'Abidjan)

Abidjan s'offre un 3e joyau sur la lagune La circulation à Abidjan s'est considérablement accrue ces dernières années. Elle présente dès aujourd'hui un nouveau visage. Adieu les embouteillages interminables aux heures de pointe. En quelques minutes, de Marcory l'on peut facilement joindre la Riviéra.

Cette fluidité a un impact évident sur les activités socio-économiques. Cette grande avancée est rendue possible depuis la livraison en décembre 2014 du pont Henri Konan Bédié dont la reprise des travaux a été lancée en septembre 2011 par SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire.

Grâce à ce troisième pont, les ponts Charles de Gaulle et Houphouët Boigny seront désengorgés. Ce nouvel ouvrage a une longueur de 1500 m répartie en 30 travées de 50 mètres chacune.

L’ensemble, pour parler comme les experts, s’intègre dans le site suivant un profil très horizontal au plus près du plan d’eau de la lagune. Les piles circulaires de l’ouvrage sont traitées comme des têtes de colonnes qui émergent de la surface de l’eau.

Le coût de ce pont est de 124 435 000 000 F.CFA HT. Il est important de noter que la construction du Pont Henri Konan Bédié est un projet de type BOT conclu dans le cadre du partenariat public privé (PPP). Il consiste en la conception, au financement, à la construction et à l'exploitation dudit pont à péage sur une période de 30 ans.

Lors de la construction, le concessionnaire et maître d'ouvrage était SOCOPRIM.SACPRM l'entreprise ayant en charge la maîtrise d'œuvre, quand l'ingénieur du concédant était le BNETD. Le Bureau VERITAS, lui, jouait le rôle d'ingénieur indépendant. L'AGEROUTE, en sa qualité de délégué du concédant qu'est le Ministère des Infrastructures Economiques, assure pour le compte de l'Etat la supervision du projet, notamment à travers: le suivi de l'état d'avancement du projet; la délivrance de son avis sur les demandes de modifications formulées par le concessionnaire auprès du concédant; le suivi et la coordination du projet avec le concédant, ainsi que l'organisation de missions de supervision éventuelles, etc.

A propos de ce projet, il est bon de savoir qu'il résulte d'un long processus dont les étapes principales sont les suivantes:

  • Juillet 1996 : Appel d’offre international dans le cadre du programme des 12 Travaux de l’Éléphant d’Afrique
  • 14 Novembre 1997 : Signature de la Convention de Concession
  • 19 Novembre 1999 : Bouclage financier
  • Décembre 1999 : Evénements Politiques > désengagement des prêteurs
  • 2008 : Relance du projet sous l’impulsion du Ministère des Infrastructures Économiques > forte volonté politique
  • 2010 : Nouvelle due diligence > novembre 2010 : réunion de Tunis avec les nouveaux prêteurs (BOAD, BIDC, BAD, AFC, FMO, BMCE, PAIDF, BYTP et MIGA)
  • Novembre 2010 – Mars 2011 : Crise post électorale
  • Septembre 2011 : Lancement des travaux par S.E.M. Alassane Ouattara
  • Avril 2012 : Versement complet de la subvention de l’Etat
  • 28 juin 2012 : 2ème bouclage financier en présence du Ministre des Infrastructures Economiques, du Ministre de l’Economie et des Finances et de Martin Bouygues

INFORMATIONS RECAPITULATIVES

MONTANT DU MARCHE

Marché des travaux: 124 435 000 000 F.CFA HT

  • CONCEDANT : MINISTERE DES INFRASTRUCTURES ECONOMIQUES
  • CONCESSIONNAIRE/MAITRE D'OUVRAGE: SOCOPRIM
  • ENTREPRISE/MAITRE D'OEUVRE : SACPRM
  • DELEGUE DU CONCEDANT : AGEROUTE
  • INGENIEUR DU CONCEDANT : BNETD
  • INGENIEUR INDEPENDANT : Bureau VERITAS
  • DELAI D'EXECUTION : 24 MOIS

 



Dans la même catégorie

Maître d'ouvrage
Maître d'ouvrage délégué

Sensibilisation

Le réseau routier est au pays, ce que sont les vaisseaux sanguins à l'organisme. Son mauvais état freine le développement du pays. Aidons l'Etat et l'AGEROUTE à entretenir, à sauvegarder et à développer ce patrimoine. Quelles que soient notre situation sociale, notre position politique, les routes sont...

Lire la suite

86418 Km

L'AGEROUTE, c'est la gestion de 86 418 Km de routes

300 Milliards

Plus de 300 Milliards d'investissements

20 Millions

Plus de 20 Millions de bénéficiaires directs

90 %

Le réseau routier ivoirien représente 90% des échanges dans le domaine des transports

5 %

Le réseau routier ivoirien contribue à hauteur de 5 % dans le PIB